Uxeau et son village

    UXEAU, du Gaulois "Uxello" signifiant élevé, est une commune rurale située à 9 kms de Gueugnon, aux confins du Charolais et du Morvan. Ce village de la Sologne Bourbonnaise a une superficie de 3 275 ha et une population de 585 habitants qui est constituée principalement d'agriculteurs et d'ouvriers travaillant à Arcelomittal Gueugnon. Elle compte aussi plusieurs artisans et commerçants, jeunes et dynamiques. Forêts et étangs parsèment son territoire vallonné et contribuent à la rendre pittoresque. Tous ces éléments concourent à faire d'UXEAU une commune vivante où l'on essaie toujours de faire au mieux pour le développement de la commune dans le respect de sa personnalité. Et puis, on ne conçoit pas UXEAU sans le Mont DARDON

Le Mont DARDON.... Pour les habitants d'Uxeau et ceux de la région environnante qui, un jour ou l'autre ont gravi ses pentes, ce nom évoque des moments de calme et de détente dans un décor champêtre, le plaisir de découvrir des horizons plus lointains, les pique-niques....

Il se dresse, majestueusement, à proximité du bourg d'Uxeau. Il domine, du haut de ses 506 m. , la chaîne des massifs granitiques, situés au sud du Mont-Beuvray et la basse vallée de l'Arroux. Son relatif isolement en a fait un refuge pour le gibier et quelques espèces de la flore. La vue spectaculaire qu'il permet vers le nord sur le Morvan, au sud sur la vallée de la Loire et le Massif Central et par temps clair, à l'est jusqu'au Mont Blanc, a attiré l'humanité à travers les âges.

Habité dès la fin de l'Age du Bronze, puis pendant toute la première période de l'Age du Fer, le mont Dardon est aménagé : des bâtiments sont construits pour les hommes et les animaux. Après une interruption de l'occupation correspondant aux IVe et IIIe siècles avant notre ère, les habitants du Val d'Arroux reprirent leur activité d'aménagement du Dardon au cours des deux siècles avant J.C. Pendant cette période , la montagne fut ceinturée de trois remparts de terre, mais seul le plus élevé est visible tout près du sommet.

 

Le point culminant est couronné par une citadelle, ceinturée à l'extérieur par un double fossé taillé dans la roche vive. Ce dernier fut creusé après l'an Mil ; l'intérieur de cet enclos fut complètement modifié par les activités qui se succédèrent de la période celtique jusqu'au Moyen-Age, chaque modification effaçant celle de la période antérieure.

Une longue période d'activité religieuse a laissé ses traces sur la citadelle à partir de l'Age du Fer. Le Mont Dardon depuis la fin de la période d'indépendance celtique jusqu'à la fin du XIIe siècle, apparaît comme un lieu sacré. Du XIIe au XVe siècles, les traces d'occupation sont rares, suggérant que le sommet a été occupé peu souvent au cours de ces quatre siècles. Les éléments céramiques retrouvés semblent appartenir à la deuxième moitié du XVe siècle et marquent la fin de l'utilisation continuelle du Mont Dardon.

Tous ces vestiges de civilisations anciennes ont, en partie, été mis à jour par des archéologues américains sous la conduite de Mme Carole CRUMLEY, professeur d'anthropologie à l'université de COLUMBIA.

La municipalité d'UXEAU, consciente de l'importance de ce site a acquis en 1989 les terrains situés sur le sommet et dont elle était locataire depuis 1965.